« Protéger et pérenniser la ressource en eau, focus sur le travail de Marion Le Guenanff »

Après avoir travaillé 16 mois pour l’Agence de l’Eau Seine Normandie en tant que chargée de données puis chargée d’études eaux superficielles, Marion Le Guenanff a rejoint le SDDEA en février 2017. Arrivée dans un premier temps dans le cadre d’un CDD d’un an afin de travailler sur la structuration de la donnée et de cartographier les enjeux GeMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) sur les Communautés de Communes du département en vue de leur proposer un transfert, elle a par la suite intégré le service Ressource En Eau au sein de la Direction du Patrimoine.

En tant qu’ingénieur ressource en eau, Marion est en charge de plusieurs missions, dont la surveillance et la protection de la ressource en eau.

 « Certaines de nos ressources sont concernées par des pollutions, notamment de type nitrates et pesticides. Les différents polluants peuvent être d’origines variées : agricole, assainissement, industrielle, ou même accidentelle. Il est nécessaire d’œuvrer à la reconquête des ressources touchées, mais également à préserver les autres. L’échelle la plus pertinente est l’aire d’alimentation de captage (AAC), c’est-à-dire la zone où toute goutte tombée est susceptible d’arriver jusqu’au captage. À travers la mise en œuvre de programmes d’actions sur les AAC, nous travaillons conjointement avec la Mission Agricole de Protection des Captages (MAPC) de la Chambre d’Agriculture de l’Aube. Par ailleurs, des actions non agricoles sont mises en place, par exemple pour le suivi de la qualité des eaux brutes, ou sur des problématiques liées aux ruissellements et à l’érosion, aux zones très vulnérables, à l’assainissement non collectif, etc. »

 

Marion Le Guenanff et Valentin Gondy

En coordination avec Valentin Gondy, elle est chargée du suivi de la qualité des eaux destinées à la consommation humaine (EDCH), du développement d’un outil informatique permettant de stocker l’ensemble des analyses en collaboration avec la Direction des Systèmes d’Information, ainsi que la gestion de crise. D’autre part, elle travaille à l’élaboration d’une base de données « ouvrages », en appui de Caroline Caritey du service Référentiel Évaluation. Enfin, elle a pour mission la mise en place d’un groupe « Ressources Superficielles » (RSU) qui superviserait plus particulièrement les activités liées à l’assainissement.

« L’aspect pluridisciplinaire de mon travail est particulièrement intéressant et me permet d’être au contact de différentes structures au quotidien. Les échanges avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’Agence de l’Eau Seine Normandie, la Chambre d’Agriculture de l’Aube, la Direction Départementale des Territoires, me permettent d’appréhender plusieurs aspects de la gestion de la ressource», explique l’ingénieure, diplômée de Polytech Montpellier en « Sciences et Technologies de l’Eau ».