Travaux d’aménagement de la berge de Boulages

Le Bassin Seine Aube Aval du SDDEA a récemment procédé à d’importants travaux de protection de la berge de Boulages afin de préserver les infrastructures existantes (pont de la D134 notamment). Afin de limiter l’impact sur le milieu naturel, ces travaux ont été réalisés en génie végétal ce qui permet de réduire l’érosion tout en créant des habitats propices aux espèces aquatiques.

Pourquoi intervenir ?

Comme toutes les rivières méandriformes, la rivière Aube présente une dynamique latérale naturelle qui favorise la création de nouveaux méandres par des érosions de berges et des dépôts sédimentaires. Ce phénomène montre que la rivière conserve un certain degré de naturalité essentiel pour la garder en bonne santé. Cependant, ces phénomènes ont lieu dans certains cas, dans des secteurs présentant un enjeu particulier d’intérêt général.

A Boulages, la dynamique de l’un de ces méandres menaçait à terme un chemin rural, mais surtout la stabilité du pont de la D134, permettant de joindre les communes de Boulages et Longueville sur Aube. Afin de préserver ces infrastructures, le Bassin Aube aval du SDDEA a décidé d’acquérir les terrains en question dans un premier temps, et de réaliser une protection de berge dans un second temps.

Photos du site avant la réalisation des travaux

Comment intervenir en limitant l’impact sur le milieu ?

La technique utilisée pour réaliser ces travaux est de type génie végétal, appelée fascinage. Le génie végétal, ou génie écologique, définit un ensemble de techniques visant à utiliser des végétaux vivants et leurs propriétés mécaniques et biologiques pour protéger des milieux contre l’érosion, restaurer des écosystèmes ou favoriser les capacités auto-épurative des sols.

Le fascinage se caractérise par une mise en œuvre simple, peu coûteuse et par une forte plus-value pour le milieu naturel. En effet, elle permet, tout en limitant le phénomène d’érosion, de recréer un habitat très propice aux espèces aquatiques. D’un point de vue réglementaire, cette technique est largement encouragée par la police de l’eau et permet de maitriser les contraintes administratives.

Enfin, la plus-value sur le milieu apportée par ce type d’intervention a permis d’être soutenu l’Agence de l’Eau Seine Normandie et de bénéficier de 80% de subvention sur les travaux. Le reste à charge pour le Bassin Aube Aval du SDDEA est ainsi d’environ 8000 €.

Photos des travaux en cours de réalisation

Le déroulé des travaux

Les travaux de protection de la berge ont été réalisés sur un linéaire de 140 mètres. L’entreprise Forêt et Paysages a été missionnée pour sa mise en œuvre. Après 3 semaines de chantier, le résultat répond aux attentes.

L’ouvrage finalisé et devenir du site

L’ouvrage a été finalisé le 9 juillet dernier. La mission n’est cependant pas terminée car l’entreprise Forêt et Paysages reviendra à l’automne pour planter des boutures de saules sur le haut de berge, au niveau du géotextile.

L’acquisition de la parcelle permettra également de proposer un mode de gestion adapté. Ainsi, l’objectif est de s’orienter vers un milieu boisé qui permettra de conforter la protection existante dans le temps.

Photos du site après la réalisation des travaux - 23/07/2020