Menu Fermer
Source du Resson

La Saulsotte : la source du Resson rendue à la liberté

Enfermée dans un captage qui ne fonctionnait plus depuis des décennies, la source de la rivière est désormais accessible au public.

Une certaine impatience régnait sur le site de la source du Resson, le matin du 19 juin 2021, à La Saulsotte : au terme d’un long projet de réaménagement, l’eau allait, enfin, de nouveau sortir à l’air libre. Ne manquaient que quelques coups de pelleteuse auxquels toutes les personnes présentes étaient venues assister. Parmi elles Gérard Delorme, maire de la Saulsotte, qui assurait : « On sera content quand on verra l’eau sortir ! »
Le projet de restauration de la source du Resson, arrivé à son terme après une gestation de plusieurs années, « comporte un aspect paysager et patrimonial aussi », explique Tristan Fournier, ingénieur Milieux aquatiques au SDDEA. Pour le comprendre, il faut revenir en arrière. Après la Seconde Guerre Mondiale, la source du Resson a disparu sous une chambre de captage, dans une construction en béton. Dans ce site boisé proche de la Seine-et-Marne, en bordure de champs, à l’écart de la commune, « le captage constituait une masse de béton qui datait des années 1950. Il s’est arrêté au milieu des années 1980 après la mise en service d’un nouveau captage dans les bois communaux », explique Gérard Delorme.

Accès au public

Le projet de restauration de la source était donc ancien. « Nous l’avons initié en 2014, c’était le souhait de la commune de remettre le Resson dans son lit et de casser l’ancienne station de captage », poursuit le maire. Entre-temps la loi a évolué, la commune a transféré sa compétence GeMAPI au SDDEA, qui a finalement mené les travaux à leur terme. La source délivrée, « nous avons défini la renaturation de son lit sur les 30 premiers mètres », explique Tristan Fournier.
Les promeneurs pourront ainsi accéder directement à ce torrent rafraichissant. Le long du chemin qui mène au site, on observe aussi un fossé. Il est prévu « pour éviter les débordements et canaliser les eaux en cas de fortes précipitations », explique Alain Boyer, Président du Bassin Seine Aval, Vice-Président du SDDEA, venu assister à la libération de la source. Ce canal avait déjà été utilisé bien avant le XXe siècle pour amener l’eau de la source vers la roue d’un moulin situé quelque 150 m plus bas, dans un sous-bois. On peut encore en observer les ruines dissimulées dans la végétation.

Roue à aube et lavoir

Noël Matthys, Président des COPE Eau potable et Assainissement collectif de La Saulsotte / Montpothier, présent également sur les lieux, indique pour sa part : « Je suis le dossier depuis le début. Je suis natif d’ici mais je n’ai jamais connu la source. Auparavant c’était l’eau du réseau d’eau potable. Le moulin était habité, c’était une maison avec toit en chaume et une roue à aube. Dans le passé il y a eu un lavoir aussi, ici. »
Tandis que l’on se souvient de l’histoire du site, l’eau ne coule pas encore à l’air libre. Quelques coups de disqueuse suffiront à la faire sortir de sa canalisation et la source cachée commence à remplir la fosse prévue pour l’accueillir. Puis elle gagne, timidement d’abord, le lit ménagé à l’air libre, et assez vite, se mue en mince cours d’eau, puis en torrent, et gagnant de la vigueur se jette en contrebas, sous le chemin, pour poursuivre son cours dans le lit restauré avec un enrochement de blocs de pierre de la Marne. Le maire est content : « C’est agréable d’entendre le bruit de l’eau ! »
Dans un an, l’herbe repoussée et des tables de pique-nique installées, le site offrira aux promeneurs un très bel écrin de verdure autour de la source rendue au public. La source libérée, la pelleteuse arrivée sur le site effectue les derniers aménagements pour reboucher les anciennes canalisations et achever les travaux.

Ancien captage source du Resson
L'ancien captage de la source n'était plus utilisé depuis plusieurs décennies.
Posted in Compétences, GeMAPI, Travaux